L’aération de la salle de bains : voici ce qu’il faut savoir !

Un système de ventilation est un must absolu dans un espace humide. Si l’humidité n’est pas évacuée, elle se condense au plafond et forme des moisissures.  

Voici une série d’astuces simples pour aérer votre salle de bains. Faites appel à un professionnel pour les systèmes de ventilation mécaniques

Aération ou chaleur naturelle

  • Evacuez l’air – Aérez votre salle de bains jusqu’à une heure après avoir pris une douche ou un bain. Ouvrez les fenêtres, placez une grille d’évacuation au plafond ou au niveau du châssis, ou encore un canal d'évacuation avec un diamètre de 12,5 cm minimum.
  • Réchauffez l’air – La ventilation naturelle n’assure pas toujours une aération correcte. De l’air froid et humide entre par la fenêtre ou la grille et absorbe moins d’humidité que l’air chaud. Chauffez donc suffisamment et continuellement votre salle de bains afin de prévenir la formation de condensation au plafond. Vous pouvez également laisser la porte de la salle de bains ouverte ou entrouverte ou encore prévoir une petite grille en dessous de celle-ci.

Le système de ventilation mécanique approprié

Vous n’avez pas de fenêtre dans la salle de bains ? Vous voulez augmenter l’effet d’aspiration ? Installez dans ce cas un système de ventilation mécanique. Demandez à un professionnel pour déterminer le système qui est le plus adapté à votre salle de bains.

  • Les ventilateurs muraux ou de plafond ont une bonne capacité d’évacuation d’air. Ce type de ventilateur n’est pas cher et est idéal si vous avez une conduite d'évacuation d'air courte.
  • Le ventilateur tubulaire est parfait pour les petites toilettes ou les salles de bains compactes. Il suffit de le placer dans la conduite d’évacuation d’air.  
  • Un ventilateur à canal se place discrètement entre deux conduites d’évacuation en dehors de la salle de bains. Vous réduisez ainsi les nuisances sonores. Il peut déplacer beaucoup d’air sur de longues distances.
  • Les ventilateurs axiaux et radiaux pour salle de bains sont dotés d’aubes tournantes qui créent des flux d’air. Ils fonctionnent de manière axiale comme une hélice ou de manière radiale comme une roue. Un ventilateur axial peut déplacer beaucoup d’air. Le modèle radial est, quant à lui, plus efficace au niveau de la pression de l’air et idéal lorsque vous disposez de longues conduites d’évacuation.

Une capacité d’évacuation d’air correcte

Pour calculer la capacité de votre ventilateur de salle de bains, appliquez cette formule simple : Longueur x largeur x hauteur x 10. Pour une salle de bains de 12m² avec une hauteur de plafond de 2 m, vous devez disposer d’une capacité d’évacuation de (4x3x2.5) x 10=300m3/h. Vous disposez déjà d’un ventilateur mécanique ? Vérifiez s’il est assez puissant en y plaçant une feuille de papier toilette. Elle est expulsée ? Dans ce cas, il n'aspire pas suffisamment et n’est donc pas adapté.

Une commande de ventilateur adaptée

Pour la commande, il existe également différents systèmes.

  • La commande simple vous permet d’activer et de désactiver le ventilateur lorsque vous allumez ou éteignez la lumière. Ce n’est pas la solution idéale, car l’air n’est pas évacué jusqu’à une heure après avoir utilisé la salle de bains.
  • Un système de programmation veille à faire fonctionner le ventilateur encore un temps afin d’aérer la salle de bains.
  • Une ventilation de salle de bains dotée d’un hygrostat s’active et s’éteint automatiquement en fonction du taux d’humidité dans l’espace. Vous configurez les valeurs d’humidité.
  • Une commande à infrarouge active le ventilateur lorsqu’il détecte un mouvement. 
08 03 2016
Allez-vers le catalogue